Thérapie de réalité virtuelle pour les troubles de l'alimentation

Thérapie de réalité virtuelle pour les troubles de l'alimentation

IMG_20210209_150941-1200x553.jpg

La réalité virtuelle devient un excellent outil pour la thérapie d'exposition. Des études récentes expérimenté avec différents échantillons de patients souffrant de troubles de l'alimentation et d'une population sans troubles de l'alimentation auxquels ils sont exposés à des environnements de réalité virtuelle et à des stimuli. Les résultats finaux ont montré que les personnes qui suivaient la thérapie d'exposition et utilisaient la RV avaient plus de contrôle sur leur niveau d'anxiété et ont donc montré des résultats plus positifs et plus efficaces. Les études ont également montré que l'utilisation de la réalité virtuelle aidait à prévenir les comportements alimentaires excessifs chez les patients souffrant de boulimie et de trouble de l'hyperphagie boulimique.

Créé par Psieux, il existe plusieurs simulations de réalité virtuelle auxquelles les patients peuvent participer pour confronter leurs problèmes d'image corporelle. L'une d'elles est la simulation du «vestiaire», dans laquelle le patient voit un avatar virtuel de lui-même en sous-vêtements. Le patient utilise ensuite un ensemble de commandes pour modifier l'apparence corporelle de l'avatar afin d'établir son image corporelle auto-perçue. Le thérapeute est alors en mesure d'insérer une image virtuelle basée sur les mesures corporelles du patient pour illustrer l'écart entre la perception du patient de son propre corps et ses dimensions réelles.

Une autre simulation proposée se déroule dans un cadre de restaurant, où le patient simule la commande et la prise d'un repas. Le scénario est personnalisable, avec des options de menu comprenant des repas faibles en gras, «standard» et riches en graisses, ainsi que des options diurétiques souvent surconsommées par les personnes souffrant de troubles de l'alimentation. Les patients simulent la consommation de leur repas et peuvent même choisir les types de conversation à avoir avec une connaissance virtuelle (aucune, neutre ou inconfortable). Le but de cette simulation, illustrée ci-dessous, est de guider le patient à travers un scénario contrôlé et personnalisé pour l'aider à faire face à son anxiété.

fr_BEFrançais de Belgique